Reaction d’Ecolo au conseil communal de ce 5 septembre

Publié le mardi 6 septembre 2011

Divers dossiers problématiques hier.

Probablement le plus marquant : celui du stade car :
- sur le fond on y a vu une démonstration supplémentaire des dégats que peut causer une mauvaise gestion : 140.000€ de dépenses inutiles directes engendrées par le manque de réflexion sur le dossier, sans compter les frais subséquents (la tribune est en mauvais état, mal isolée et dangereuse et reste en place ; le nouveau terrain est contigu et est donc soumis à un risque ; et la nouvelle tribune ne profite pas d’un alignement optimal par rapport au terrain)
- mais, pire encore : sur la forme, on a pu voir hier un échevin avancer une (des) contre-vérité avec un aplomb exceptionnel qui fait froid dans le dos. Ce type de comportement malhonnête, souvent attribué à d’autres partis non démocratiques, relève d’une forme de politique qui date d’un autre temps. Sur la forme également, je me trouve surpris de voir le secrétaire communal intervenir dans le débat et regretter que le projet n’ait pas été versé au dossier, avant de justifier la complétude sur le fait qu’il ne s’agit que d’un accord de principe ... pour lequel un marché public est néanmoins envisagé !

Après la volte face de l’échevine Kiproski sur le dossier de l’école communale de Bettincourt avant les vacances, c’est maintenant l’échevin des sports qui est contraint de rebrousser chemin dans la réalisation de ses dossier. Il y a visiblement un grain de sable qui enraye l’ensemble de la mécanique communale depuis quelques mois.

Notons néanmoins un très bon projet proposé hier : celui de mettre en place un système (officiel) de covoiturage pour relier les villages au centre-ville. Il s’agit d’un principe défendu depuis plusieurs années par Ecolo au niveau régional, plein de bon sens : il profite aux citoyens, et ne coûte rien à la collectivité, le tout dans un esprit collégial et de partage. Notons que ce bon projet a été initié par ... l’opposition. Espérons que la majorité saura faire preuve d’ouverture d’esprit aux propositions extérieures cette fois ...