Ni Fast, ni furious

Publié le mercredi 18 septembre 2013

S’il y a bien un sujet qui revenait très fréquemment lors de nos visites pré-électorales, c’est celui de la vitesse excessive. De Bovenistier à Lantremange en passant par Bettincourt, Oleye, le centre-ville, et Bleret, nombreux sont les endroits identifiés pour pouvoir recevoir un dispositif ralentisseur (chicanes, dos d’âne, radar, ... le plan intercommunal de mobilité explique les sites les plus propices aux uns et aux autres en fonction du contexte).

Passée la satisfaction de voir ces projets mis en oeuvre dès cet été, nous avons vite constaté que celui qui vient très régulièrement visiter la clé des champs ne devra plus craindre de tomber sur un chauffard : il est à présent virtuellement impossible d’enfreindre une limitation de vitesse sans risquer l’amende automatique, ou le déclassement du véhicule sur un casse-vitesse.
Sur quelques 300 mètres, ce ne sont pas moins de 3 dispositifs qui s’enchaînent. La sortie du nouveau lotissement "rue Rasetti", et celle du futur lotissement "Saint-Eloi" complètent le tableau :


Logiquement, nous avons demandé les raisons qui ont poussé à "blinder" cette petite portion des voiries communales au détriment des autres.
Dans la foulée, nous avons aussi interrogé le Collège sur l’opportunité de lever la tolérance qui empêche nos policiers de verbaliser les stationnements interdits sur les trottoirs.

PDF - 33.4 ko


Rendre les trottoirs aux piétons, tout en faisant ralentir les voitures sur l’ensemble de la commune, et tout ça sans débourser le moindre cent (et risquer d’encaisser quelques amendes) en voilà un projet intéressant !

Si la réponse n’offre pas de justification à cette situation biscornue, ni de positionnement politique sur les perspectives en matière de stationnement sur les trottoirs, ce que nous déplorons, elle a le mérite d’être honnête : il y a eu des problèmes de communication. Elle ouvre également la voie à une collaboration constructive sur le sujet. Nous ne manquerons pas d’en profiter et de suggérer notre projet !

PDF - 75 ko



Lionel Henrion