Mouvement de réaction au conseil communal de ce 19 avril 2010

Ecolo Waremme s’associe à la sortie de la coalition MR-CDH lors du conseil communal ce 19 avril.

Publié le mardi 20 avril 2010

L’opposition a fait une sortie très remarquée ce lundi 19 avril au conseil communal : les conseillers ont quitté la réunion pour rejoindre le public qui reçoit plus de considération de la part de la majorité en place.
Les différents exemples évoqués amènent effectivement à conclure au déni de démocratie dans le chef du PS waremmien. Les dossiers suivants n’ont en effet pas été prévus au budget et passent dans l’urgence, c’est-à-dire sans débat démocratique ou consultation quelconque, quelques semaines à peine après avoir validé le budget et la politique communale de 2010 :
· Acquisition d’un bâtiment appartenant préalablement au FMSS
· Acquisition de locaux temporaires pour les écoles communales
· Réfection de la toiture de la piscine communale
· Aménagement des voiries autour du futur stade waremmien
· Acquisition de tondeuse, balayeuse
· …

Tout comme l’opposition en place, nous ne pouvons imaginer que tous ces éléments n’aient pas pu être anticipés.
Cette situation est intolérable et révoltante sur le plan éthique.

D’un point de vue plus pratique, ECOLO Waremme éprouve également certaines craintes pour la stabilité financière et une gestion saine de la commune.

D’une part, la charge de la dette communale budgétée représente plus de 18% des dépenses de la commune, soit beaucoup plus que la moyenne communale au niveau national, ou même régional.
Multiplier les projets en recourant à l’endettement ne fait qu’aggraver cette situation, et accroît les dépenses futures d’entretien et de charges de la dette, limitant de fait les possibilités de projets réellement porteurs.

D’autre part, la conjoncture économique actuelle a amené la Région Wallonne à conscientiser les auteurs des budgets communaux sur la forte probabilité de voir à la fois leurs recettes futures issues de la taxation diminuer et également les charges d’intérêts des nouveaux emprunts bancaires augmenter, et conseille par conséquent de diminuer le niveau d’endettement des communes. La majorité en place navigue à contre-courant, mettant notre futur en péril par le seul fruit de son inefficacité, comme en témoignent les plus de 700.000€ non budgétés dépensés en rapport aux points cités ci-dessus...