Les sections locales d’Ecolo fustigent les pouvoirs locaux pour avoir manqué l’occasion de développer un vrai projet citoyen dans le dossier d’Air Energy.

(dossier visant à implanter 8 éoliennes le long de la E40, entre les sorties de Waremme et de Crisnée)

Publié le mardi 24 août 2010

Ecolo regrette que les riverains waremmiens soient volontairement gardés à l’écart de ce projet et sont réduits à suivre passivement l’évolution des recours divers au Conseil d’Etat…

L’opportunité nous paraît pourtant suffisamment intéressante pour que l’Administration Communale s’intéresse au dossier, mette en place une cellule d’étude, ou facilite l’implication citoyenne à travers un organe particulier dédié à ce type de projet ! Ainsi, à titre d’exemple, sous l’impulsion de son échevin Ecolo, Jean-François Ravone, la commune de Villers-le-Bouillet à pu obtenir une éolienne « citoyenne » dans le parc qui y a été créé. De telles initiatives peuvent permettre d’immuniser le budget communal (et donc de manière indirecte les impôts locaux) des fluctuations des prix de l’énergie et/ou de laisser la possibilité aux riverains de prendre part financièrement au projet, devenant ainsi leur propre producteur d’électricité. Ce sont des situations qui, chez Ecolo, nous paraissent empreintes d’un bon sens élémentaire. Nos contacts avec Air Energy ont confirmé que ces possibilités existent en leur chef, y compris sur ce projet.

Seule la volonté politique fait défaut … Pourtant, l’occasion était à nouveau idéale pour la majorité socialiste waremmienne de joindre ses forces à ses homologues d’Oreye et de Remicourt, deux autres communes concernées par ce projet, afin de négocier conjointement des compensations. A nouveau, nous devons reconnaître que nos conceptions de la solidarité et du bon sens divergent…

Ecolo rappelle qu’il soutient le développement des énergies renouvelables, tant pour la diminution des rejets de gaz à effet de serre responsables du dérèglement climatique que pour sortir de la dépendance liée aux ressources fossiles et les risques liés aux conditionnement et traitement des déchets nucléaires.

Ces problèmes, nous en sommes bien conscients, ne seront pas entièrement résolus grâce aux projets éoliens, mais en combinant différentes alternatives durables productrices d’électricité (biomasse, cogénération) adaptées à notre région. Ainsi, par exemple, nous soutenons également la biométhanisation : outre la valorisation des déchets et sous-produits des exploitations agricoles et agro-alimentaires, elle permettrait une relocalisation de l’économie et des perspectives d’emplois directement profitables à notre région.

Le dossier fait apparaître énormément d’études d’incidences, nécessaires afin de pouvoir implanter des éoliennes. Celles-ci sont souvent sources d’incompréhensions et de craintes bien naturelles. Ecolo se réjouit que les Ministres compétents (Philippe Henry et Jean-Marc Nollet) aient entrepris conjointement un chantier de réactualisation des normes de 2002 aux réalités techniques, technologiques et aussi économiques de 2010. Une fois ces nouvelles normes approuvées par le Gouvernement Wallon, la sérénité des riverains face à de tels projets s’en trouvera nettement améliorée.

Entretemps, si vous éprouviez un doute, ou des questions concernant votre position personnelle face à ce projet, nous nous tenons à votre entière disposition, afin d’en discuter le plus objectivement possible. Nous considérons que dans la mesure où les nuisances éventuelles sont écartées, les éoliennes renforcent et scellent le caractère rural du site où elles se trouvent. En la matière, le projet d’Air Energy cadre avec la philosophie du schéma de structure communal cher à nos mandataires communaux quant au développement urbanistique waremmien.

Nous restons à votre entière disposition pour de plus amples informations, n’hésitez pas à nous contacter,

Pour votre section locale Ecolo,

William DONNI
0498 066 683
william.donni@ecoloj.be

Olivier GERARDY
0477 523 115
oligerardy@gmail.com

Lionel HENRION
0478 222 626
lionel_henrion@yahoo.fr