Débats au conseil du 22 juin 2015

Publié le jeudi 9 juillet 2015

Le gros dossier de cette séance était incontestablement la nouvelle école de Bettincourt, et pour cause : 1,6 millions d’euros, hors TVA ! Commençons par saluer le travail de l’Administration Communale qui a réussi à réunir un maximum de possibilités de subventions : bâtiments scolaires, PPT, ... Au vu de nos remarques répétées - voyez ce communiqué d’avril 2011 et cette interpellation de novembre 2012 - nous sommes heureux de cette évolution vers plus d’efficacité ! Néanmoins, nous nous abstiendrons sur ce point, en effet, comme l’a longuement expliqué Raphaël Dubois, nous sommes mal-à-l’aise par rapport aux informations communiquées :
- la légalité de la forme peut être remise en doute : le dossier a été éclaté en deux parties. Il nous sera répondu que suite à cette remarque une adaptation budgétaire va être effectuée pour rassembler les deux phases au sein d’un même projet et d’un même exercice budgétaire,
- si le coût au mètre carré cadre avec les normes autorisées, nous relevons que le bardage utilisé pour le futur bâtiment est particulièrement onéreux ... donc des économies ont du être réalisées sur d’autres postes, mais lesquels ?
- ce fameux bardage apparaissait dans les documents qui nous ont été remis pour un prix de 26€/m² (intéressant n’est-ce-pas) alors qu’il est en réalité de 260 €/m² ... de quoi remettre en doute la qualité des informations sur lesquelles nous nous basons pour décider.
Idéalement pareilles erreurs auraient du donner lieu à un report du point, mais avouez que cela n’aurait pas été très constructif de la part de la minorité - nous nous sommes donc contentés de laisser progresser le dossier en nous abstenant !


Second point intéressant : un accord pour enterrer les bulles à verres sur deux sites (encore à définir, probablement des nouveaux sites dans des lotissements à venir, ou des endroits privilégiés...). En effet, vu le coût de ces dispositifs, Intradel n’en supporte pas la charge seul. C’est avec plaisir que nous avons voté cette petite dépense qui a l’avantage de réduire fortement les nuisances visuelles, sonores, et olfactives pour les riverains !


Le point déplaisant du jour revient à notre échevine de l’environnement pour un partenariat avec la Province de Liège dans le cadre d’un plan climat. Si a priori, le point sonne bien, lorsqu’on regarde de plus près, il ne comporte pas beaucoup d’actions concrètes. Mutualiser les coûts...oui mais encore faut-il dépenser quelques chose, signer la convention des maires...oui mais hormis un article de presse, où est l’utilité - si nos élus s’engageaient sincèrement pour l’environnement, nous l’aurions déjà remarqué. Bref, voici mon intervention sur ce point :

PDF - 22.6 ko


Finalement, notons l’acquisition d’un terrain derrière la rue de la Costale (1 ha) en vue d’y établir le dépôt du service travaux, amené à disparaître puisque, comme la presse l’a déjà indiqué, le dépôt actuel sera abattu en vue d’y installer une maison de repos...
Et finalement, presque autant que les points à l’ordre du jour, les conseillers ont posé 6 questions :

  1. Eddy Strauven demandait le coût de l’enlèvement et du traitement des dépôts sauvages d’immondices : pas de réponse de l’échevine (techniquement, elle a parlé, mais concrètement, nous n’avons pas de réponse...)
  2. votre serviteur a à nouveau demandé la liste obligatoire des suvbentions en nature, promise lors du dernier conseil mais jamais communiquée. Nous l’aurons en 2015...par contre, pour les exercices comptables précédents, cela reste à voir ! Dommage, il serait intéressant de voir qui, en 2014, année électorale, a pu profiter des services des ouvriers et du matériel communal !
  3. Marie-Noëlle Mottard a demandé pourquoi on avait procédé à la réparation de l’auto-échelle des pompiers alors que nous en avons acheté une pour pallier à son absence. En pratique il s’agirait d’une erreur au niveau de l’assureur qui n’aura aucun impact pour la commune.
  4. Raphaël Dubois a demandé où seraient positionnés les radars préventifs récemment achetés, les entrées de village en général posent question au niveau de la vitesse. Il aura apparemment gain de cause.
  5. Thierry Bataille a suggéré que le mur du fond du parking "porte de Liège" (près de l’hôtel de ville, en face de la police) soit percé en vue de permettre l’accès depuis la rue des Lombards...et donc à côté de l’académie de musique. Ceci éviterait les nombreuses voitures stationnées en double file à cet endroit. Les travaux devraient être réalisés pendant l’été ! Bravo Thierry !
  6. Denis Cornet demandait pourquoi certains stages bénéficiaient de l’exonération fiscale alors que d’autres, également proposés à la maison de Hesbaye en le prévoyaient pas. Le suivi sera fait afin de permettre un accès démocratique à tous les stages.

Une flopée de questions qui démontrent l’utilité du travail des conseillers et qui auront également une vraie plus-value pour les waremmiens !


Lionel Henrion