Débats au conseil du 22 décembre

Publié le mardi 23 décembre 2014

Ce sera peut-être bientôt une tradition lors du dernier Conseil de l’année : on vote le budget pour l’année suivante, l’ensemble des projets qui seront -on l’espère- réalisés. A cette occasion, c’est un véritable travail d’équipe qui a été réalisé au sein de W.E. : une introduction (par votre serviteur) expliquant dans les grandes lignes pourquoi notre position est opposée, suivie de différentes explications plus en détails, et d’une conclusion de notre chef de groupe. Noël oblige, les voici intégralement restituées :

PDF - 97.4 ko


inutile de vous parler des réponses de la majorité qui, particulièrement susceptible malgré nos diverses propositions constructives, a préféré se retrancher derrière diverses attaques que nous ne jugeons pas très fondées (nous avons reconnu les mérites du budget là où il y en avait - je vous laisse juge à la lecture du document ci-dessus).

Ensuite, nous avons mis à l’ordre du jour un point de suivi d’un dossier nous tenant très à coeur, ainsi qu’à tous les Oleyens : l’attitude face à l’impact des pulvérisations dans les plantations fruitières. Voici notre intervention.

PDF - 23.2 ko


Après avoir écouté le petit texte préparé pour l’échevine de l’environnement : "puisque l’AFSCA effectue un contrôle (même s’il a été exposé en commission que celui-ci ne prévenait nullement l’exposition des riverains à des produits toxiques dont les effets sur la santé sont "méconnus"), et bien nous nous en tenons à notre ligne de conduite ! (à savoir : le Collège émet des contraintes lors des demandes de forage de puits ou de permis lorsqu’ils sont nécessaires en concertation avec la Région Wallonne). Bref, on ne veut pas de faire de Waremme un "village Gaulois" (ndlr : au contraire d’autres villes en Europe qui prennent des mesures de protection pour les habitants)" nous avons immédiatement montré notre désapprobation. Bref : déception !

Finalement, last but not least, voici l’intervention de notre chef de file sur les modifications des services de la SNCB à Waremme :

PDF - 41.9 ko


Un point sur lequel tout le monde s’accorde (ouf), et qui amènera des démarches de nos autorités vers les responsables de la SNCB. Croisons les doigts, car à terme, les impacts se feront sentir non seulement sur le bien-être des navetteurs, mais sur la qualité des études de nos jeunes, sur l’emploi des habitants, sur nos commerces, sur la ville en général !
Il ne me reste après cette longue lecture, à vous souhaiter mes meilleurs voeux pour ces fêtes de fin d’année, santé, joie, bonheur, et que de nombreux moments de rire vous surprennent tout au long de l’année !

Lionel Henrion