Débats au conseil du 2 février

Publié le samedi 7 février 2015

On commence l’année en douceur grâce à un ordre du jour assez léger. Notre première intervention concerne le plan d’aménagement du quartier de l’ancienne râperie. Le Conseil a unanimement voté un (ultime) report du délai de réalisation. Nous sommes très satisfaits de cette décision, nous avons en effet toujours demandé des études d’incidences et de mobilité préalablement à toute décision, nous sommes enfin entendus, et satisfaits !
Seconde intervention pour dénoncer l’utilisation déviée des moyens du PCDN. En effet, les communes ont l’obligation depuis quelques mois de ne plus utiliser d’herbicides et autres produits phytosanitaires dans les lieux publics. Les cimetières n’échappent pas à cette règle. Au lieu de prendre en charge cette nouvelle obligation, l’échevine s’en est allée présenter un nouveau projet "cimetières sans phyto" aux citoyens composant le PCDN. Même si ceux-ci se sont exprimés en faveur du projet, je ne peux cautionner la manœuvre. En effet, il n’y a aucun projet environnemental au budget 2015, excepté le PCDN, projet récurrent, qui est doté de ... 5000€ pour toute l’année. Ici, on va utiliser 40% de ce budget déjà très faible pour remplir une obligation qui incombe à la ville. En conséquence, autant de fiches-projets validées par les citoyens devront attendre avant d’être réalisées.
Et puisque nous ne sommes pas gâtés en matière de projets environnementaux, j’ai inscrit à l’ordre du jour le vote d’une prime aux citoyens qui utilisent des langes lavables. En effet, ceux-ci sont beaucoup plus respectueux de l’environnement (même lorsqu’on pend en comptes les lavages) beaucoup plus sains pour les bébés, et ils donnent également un avantage économique aux familles qui les utilisent ainsi qu’aux autres citoyens (la quantité de déchet diminuant, la facture d’Intradel serait plus faible ainsi que votre taxe sur les déchets). Je vous laisse découvrir ma proposition ci-dessous.

PDF - 56.9 ko

La majorité a voté contre cette prime incitative (de la même manière qu’elle vote contre l’ensemble des propositions que nous émettons). Quelques jours auparavant, ils faisaient pourtant le vœu, pour 2015, d’œuvrer pour le bien-être de tous les waremmiens... Je note également la manière peu courtoise de notre bourgmestre de conclure le point, le tournant en dérision en sortant quelques langes lavables, détournant la discussion qui s’était établie, façon Garcimore : la grande classe.
Finalement, à travers une question orale, nous proposerons d’élargir le système de dépose-minute mis en place à l’école communale d’Oleye à l’Athénée Royal et l’Institut Notre-Dame. En effet, déposer ses enfants au centre-ville est un véritable casse-tête le matin, les parkings faisant cruellement défaut, et la mobilité douce devenant risquée...au vu du trafic et des stationnements sauvages. Il n’est pas rare pour les voitures de devoir manœuvrer à moins d’un mètre des piétons. Il n’est pas rare de devoir emprunter la chaussée pour contourner les voitures alors qu’on a une poussette et un ou plusieurs enfants à surveiller. Or, les espaces sont là : dolomie et parking pour l’institut Notre-Dame, parking pour l’ARW...ils ne demandent qu’à être aménagés !
L’échevin sera beaucoup plus constructif sur ce point que ses collègues de l’environnement et de la petite enfance, proposant d’intégrer ces réflexions dans l’étude de mobilité qui va être commandée prochainement. Nous suivrons ce dossier, mais sommes déjà satisfaits de l’orientation positive qui lui est donnée !
L’année commence donc sur les chapeaux de roues...pour la minorité constructive en tous cas !

Lionel Henrion

PS : message aux fans de Garcimore : désolé pour cette comparaison, lui ne se moquait jamais...
Lien vers les retours de la presse : http://www.waremme.ecolo.be/?Retour...